Droit électoral

De par son objet, il s’agit d’une matière traitée de façon fractionnée, au fil du calendrier électoral.

 

Il n’en demeure pas moins que la fréquence croissante des élections, notamment avec les élections partielles, amène régulièrement le cabinet à être sollicité sur de telles questions.

 

En pratique, il s’agit aussi bien de :

- conseiller les exécutifs en place dans la communication institutionnelle de leur collectivité ;

- accompagner les candidats tout au long de la campagne, en particulier s’agissant de leur moyens de communications (tracts, professions de foi, etc) et de la tenue de leur compte de campagne ;

- assister les candidats vainqueurs ou malheureux dans les contentieux qui peuvent être déclenchés postérieurement aux résultats du scrutin.